Et le sourire bordel !

A peine revenue du Pays de l’Oncle Sam, j’ai eu un électrochoc …
Comme vous le savez, nous sommes des « sérials shoppeuses » et consommatrices avérées… Alors nous les commerces ça nous connaît… et en plus comme c’est un peu notre univers professionnel, donc ça tombe bien.

Accueillie comme un VIP dans toutes les boutiques des USA !

Ma première surprise a été de voir la qualité de l’accueil dans TOUS les lieux de vente et publics (et oui ) que vous fréquentez aux Etats Unis. A chaque fois que vous entrez dans un lieu, vous avez l’impression d’être attendu ! Un petit mot gentil, une attention, un soutien spontané dès que vous cherchez quelque chose … Et ce du STUDIO UNIVERSAL à Los Angeles à l’échoppe indienne en plein désert Mojave en passant par Burger king ou les Visitors centers (offices de tourisme)..!
Alors les Américains n’auraient –ils pas de sautes d’humeur ?! Les français seraient-ils tous bougons ?! Cela serait être binaire et réducteur de dire cela… Je pense tout simplement qu’ils ont un sens du service client spontané, favorisé par la culture du pourboire pour les commerces. Néanmoins, même quand vous sortez du contexte commercial, tous les gens rencontrés sont bienveillants pour vous aider lorsque vous en avez besoin (le hasard ou la chance diront les mauvaises langues ou ceux qui n’y sont jamais allés)

SourireSourire, es-tu là ?

Alors oui électrochoc quand on revient dans notre beau pays… OÙ EST PASSE LE SOURIRE ? Et aussi parce qu’il faut bien le dire, et ne pas taper que sur les vendeurs, serveurs … Le sourire des responsables et gérants. Je ne vais pas faire l’apologie des Etats Unis, néanmoins, nous avons tous les jours des responsables de commerce qui se plaignent de voir leur chiffre d’affaires diminuer, des clients pas sympas, qui n’achètent plus. Se posent-ils sincèrement la question de savoir, comment ils accueillent leurs clients, comment ils les prennent en charge de l’entrée à la sortie ?

Donner du sens à sa mission

Parce que finalement, on a vite fait de dire que la crise passe par là, et que les affaires se durcissent. Je ne vis pas dans le pays des bisounours… Oui il y a bien une réalité économique qui impacte sur les activités. Alors cette réalité peut-elle nous permettre d’être, non plus bons… mais meilleurs et performants ! Pourrait –on se dire qu’aujourd’hui que seuls ceux qui sont remarquables sont remarqués ? Alors ce n’est pas la peine de faire une énième formation de technique de vente, un énième site internet ou pub radio pleines de promesses, cela ne servira à rien, si derrière vous êtes aimable comme une porte de prison ! Maintenant donner du sens à ce que l’on fait, se dire qu’à travers sa posture on a le pouvoir de générer un impact positif sur l’autre, être enthousiaste pour enthousiasmer l’autre… Déjà le point de départ est là ! Toujours avoir en tête que quoiqu’il arrive c’est le client qui décide et qu’à travers les atouts que la nature nous a donnés nous sommes un formidable outil de communication et de persuasion.
La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que la médiocrité des uns donne la chance aux meilleurs d’entre vous. Comment devenir meilleur, tout d’abord en étant constant, car on le sait la constance est plus que le talent ! Ensuite avoir envie et être sensible à tous ces détails qui font la différence.

Et coluchesi nous racontions notre belle expérience avec vous ?

 

Alors bien sûr, des bons on en croise et ils font notre bonheur ! Nous ne manquons pas de relayer notre expérience sur le blog !
Alors oui souriez … Et faites en sorte que dès que l’on franchisse la porte de votre commerce, on ait envie de rester, plutôt qu’être pris que d’une envie : celle de partir… Alors oui souriez ! Et en plus vous verrez les journées que l’on passe à sourire passent plus vite que celles où ont fait la gueule …
Pour finir, je clôturerai avec cette phrase de Coluche « on n’est pas responsable de la tête que l’on a mais de la gueule que l’on fait ». Alors oui souriez, car sourire à l’autre c’est sourire à soi-même. Et si vous commenciez par vous faire ce cadeau !? Alors tout ne dépend pas de vous, c’est vrai… Et parce qu’il serait trop facile de taper sur les commerces, je ne peux en exclure les clients… Car il est vrai qu’en accompagnant des centaines de professionnels tous les ans, tous ceux unanimes, et on le valide dans nos opérations coaching sur le terrain, les clients eux aussi sont nombreux a avoir perdu le sourire… Alors cela serait-il un mal français ? La bonne nouvelle c’est que même s’il est enfoui, il n’est pas parti… Alors hop un effort et c’est reparti.

Ps : Et vous, votre dernière expérience client que vous avez eu : TOP ou FLOP ?! Merci d’inscrire votre choix en commentaire…

 

Et au passage, si cet article vous a plu, merci d’aimer notre page facebook : https://www.facebook.com/COMTEL.Formation/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *