Ma course au sac !

Oh rage, Oh désespoir , OBAG mon sauveur de la dernière heure !

Comme tous les ans, j’aime faire mes achats de Noël au dernier moment. J’aime la frénésie des boutiques, cette magie de Noël qui a son odeur et ambiance particulière.

Comme je vous l’ai dit dans un article précédent, je ne suis pas fan des cartes cadeaux et encore moins pour mes filles. J’aime voir au pied du sapin l’enchevêtrement de tous ces petits paquets,qui chaque année attise la curiosité des petits et grands.

Alors lorsque vous faites vos courses au dernier moment soit 24 Heures avant l’heure fatidique, vous devez être organisé, et quand même,savoir ce que vous voulez, avec quelques droits à modification, des surprises de dernières minutes, qui ne sont pas sur la liste … A 19 et 21 ans mes filles me font toujours une liste, d’ailleurs en réfléchissant ma mère aussi ! Bref, si tant est que, sur certaines aspirations il pourra y avoir des écarts, il y a LE cadeau que vous voulez voir IMPERATIVEMENT au sapin. Cette année , pour fille aînée, ce sera un Sac. Ni trop gros, ni trop petit, de couleur claire ( pratique nous sommes en hiver… ). Jusque là, vous allez me dire, des sacs il y en a partout… PAS FAUX ! Mais le sac, qui va faire briller ses pupilles … où est -il ? Me voilà donc partie et , alors que ma course aux cadeaux se déroule parfaitement, il me manque le sac.. Etant dans le temple du shopping Montpelliérain, je me dis que cela va n’être qu’une formalité.. Alors  je me surprends à écumer toutes les boutiques, grands magasins, surfaces spécialisées ou non. Quelques vendeurs bien attentionnés me portent leur aide et conseil, mais rien à faire, pas de déclic, je ressors bredouille .. D’autres me regardent patauger dans la semoule allègrement. Rien à l’horizon… L’heure tourne , je suis prête à me résoudre à aller en prendre un à défaut, voir changer de plan…

Quand tout à coup, je passe devant le magasin O BAG, enseigne dont j’ai entendu parlée mais endroit dans lequel je ne suis jamais rentré. A peine rentré dans le magasin , l’accueil est chaleureux. Je me sens la bienvenue. Après m’avoir expliqué le concept qui consiste à créer votre propre sac à partir d’une base, dans un premier temps , je me dis que cela ne va pas être une mince affaire. Séduite par le concept, excitée a l’idée de créer une pièce originale pour ma fille, je me lance dans cet exercice de créativité. Pour ce faire, j’appelle ma fille cadette en face time pour avoir son avis en temps réel et guidé par le vendeur, nous réalisons pas à pas l’objet, le cadeau. La pièce se monte petit à petit , elle prend forme , elle se fait et défait… avec toute la patience de mon conseiller de vente qui vit avec vous, ce moment d’émotions.

Sur cette séance shopping, je n’ai pas acheté un sac, j’ai confectionné un cadeau. Je suis heureuse d’avoir découvert cet endroit où l’attention portée au client vous fait vivre une vraie expérience, expérience que vous ramenez dans le sac et que vous allez offrir à votre tour. Je sais que j’y retournerai. Si vous passez au Polygone, je vous invite à rentrer chez OBAG. Et pour ceux qui sont tentés de se dire, elle en fait une tonne pour son sac, je vous répondrai, qu’on en fait jamais assez pour ceux qu’on aime et le père Noël le sait bien, je crois d’ailleurs que c’est lui qui m’a guidé jusque là 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *