Survol du grand Canyon en Helico : Comme un papillon dans l’air…

Se préparer à survoler le Grand Canyon en hélicoptère, vous savez déjà que vous vous en souviendrez toute votre vie…et de surcroît, pour quelqu’un qui a le vertige au deuxième étage d’un bâtiment !

Vous vous préparez pour cette expérience, sans oublier que la loi du nombre existe, et que …on ne sait jamais ! Nous voilà débarqués au centre héliport de Papillon Helicoptere où nous sommes nombreux à vouloir tenter l’aventure ! A peine arrivés, vous vous dites « oups on n’est pas tous seuls »… Alors, même si je vous prépare un article sur la culture et le service client aux pays de l’oncle Sam, mon expérience au Grand Canyon avec Papillon Helicoptere méritait bien un petit billet pour lui tout seul. Et pourquoi donc ? Résumé :

Donc comme je vous l’ai dit, nous sommes nombreux à vouloir tenter l’aventure et surtout garder dans nos mémoires ce magnifique spectacle, et vu d’en haut, observer cette immensité. Aussi cette belle promesse attire les touristes que nous sommes…et nous avons toujours cette crainte d’être pris pour un touriste, d’être déçus, parce qu’il faut bien le dire, ils n’ont pas besoin de nous.

Helico Papillon Grand CanyonEt bien c’est sans compter sur cet esprit du bon accueil que nous réserve les américains lorsque nous entrons dans leur lieu. Vous avez toujours l’impression d’être attendu et vous êtes pris en charge avec sourire, enthousiasme et bienveillance. L’indien qui vous fait le brief de sécurité pour la énième fois de la journée arrive même à me faire rire, un exploit vu mon stress… Je vous rappelle qu’on va faire de l’hélico !

Comme tout lieu de visite et de loisirs aux États Unis, il y a une BOUTIQUE… rapidement repérée par mes serial-shoppeuses de filles… Alors que nous attendons patiemment dans un hall confortable et climatisé (ce n’est pas anodin à 48 °à l’ombre), elles s’échappent pour filer tout droit à la boutique souvenirs du Grand Canyon… Comme toute serial-shoppeuses qui se respectent, elles trouvent bien sûr une babiole à acheter.

Nous sommes servis par une agréable vendeuse qui prend son temps pour une bague à 3 dollars…quand tout à coup, je ne sais pourquoi, ma fille ainée lui avoue dans un anglais approximatif (désolé ma chérie 😉 ) que j’ai peur. Elle parait toute surprise et je vois dans ses yeux qu’elle n’a qu’une seule envie : me rassurer ! Elle me dit « ne partez pas, j’ai quelque chose pour vous »… Sans attendre, elle part et revient avec une peluche, enlève l’étiquette, me la donne et me dit que si je reviens en vie, je lui rapporte dès que nous avons fini le tour.

Comme une gamine, je repars avec ma peluche, en me disant que bien évidemment je lui rendrai… Je ne vais pas mourir dans le Grand Canyon quand même ! Rassurée, j’amène l’animal avec moi, qui soit dit en passant aura tout de même éviter quelques griffures à mon mari ! J’oublie la peluche et me laisse happer par l’immensité qui s’ouvre devant mes yeux… La magie remplace le trac, naturellement…

A notre retour, même si nous avons encore la tête en l’air, nous n’en n’oublions pas pour autant de passer à la boutique, pour, d’un commun accord, acheter au final cette peluche, devenue compagnon de vol. La vendeuse n’étant plus là, nous nous rapprochons de sa collègue pour le paiement, quand cette dernière nous dit que la peluche est offerte, sa collègue l’a payée pour nous… Surpris et touchés de cette attention, nous l’apercevons de loin qui pend son repas, nous la faisons appeler pour la remercier à la française ( un bisou !).

Peluche Papillon Helicoptere Grand CanyonPourquoi ai-je décidé de confier ce souvenir de vacances ? Tout simplement parce que les articles, livres et conférences traitant de l’expérience client sont légions. Et si à la lecture de ces livres et sorties de conférences, nous sommes tous d’accord sur le fait que le client doit être traité de façon unique, qu’il faut être remarquable, dans les faits la traduction n’est pas si évidente.

Alors la vraie expérience client, celle qui sort des techniques, celle qui vous touche dans l’émotion et qui s’inscrit de façon durable et positive dans votre mémoire de client, se vit. Celle-ci n’a pas de prix. Alors l’exemple peut paraître anodin, mais ayons toujours à l’idée que ce sont les petites attentions qui créent les grandes relations. Je suis sure que de tous les merveilleux moments passés lors de ce séjour de 3 semaines aux ÉTATS UNIS, celui-là aura toujours une place particulière et longtemps il nourrira les anecdotes lors des soirées photo, sans oublier le fait que ELI (l’ours ainsi nommé) nous le rappelle à chaque fois qu’on le croise dans la maison…

Un piège à touriste ce survol ? Vous devinez ma réponse ! Et pour finir, venez partager 10 secondes de ce vol au dessus du Grand Canyon avec moi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *