La conclusion, rater l’inratable #oupas

Comment c’est possible ? Même moi, je le mets !

Avouez, vous avez déjà dû la dire cette phrase, redressé comme un I dans un rang de supporter !

Sauf que quand c’est raté c’est raté ! Alors nous avons beau nous dire : je croyais, je pensais, si c’était à refaire, c’est la faute à pas de chance, nous ressassons encore et encore. On refait le match.

Alors, comme toujours notre entourage saura nous dire : c’est pas grave, il n’y a pas mort d’homme, ce sera pour une prochaine fois ! OK C’EST PAS GRAVE, sauf que c’était IMPORTANT ! Rien de plus qui m’agace que cette phrase, « c’est pas grave », même si au moment où votre interlocuteur vous le dit, il souhaite juste atténuer la douleur, le regret, qui s’exprime en vous.

Les articles sur le questionnement et l’écoute liés à la fonction commerciale fleurissent et je suis la première à en rédiger ; mais il y a un moment crucial, celui qui vient finir tout le travail engagé, celui qui nous fait ressentir le plaisir de la réussite, le sentiment de la gagne : LA CONCLUSION DE VENTE.

CE MOMENT est celui qui nous pousse vers l’atteinte de notre résultat, de notre victoire.

Alors prochainement, je vous livrerai mes 5 ASTUCES POUR CONCLURE, atteindre le GRAAL et avant cela je vous laisse regarder cette sélection de tirs au but ratés, qui nous montre à elle seule, que rien n’est joué d’avance ! D’ailleurs et vous, hormis la faute à pas de chance, pourquoi ratez-vous l’inratable !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *